La Suisse signe la déclaration européenne relative à la cyberadministration

Berne, 06.10.2017 - Le 6 octobre 2017, le conseiller fédéral Ueli Maurer a signé en Estonie, dans le cadre de la conférence ministérielle sur la cyberadministration, une déclaration élaborée en commun par l’UE et l’AELE en matière de cyberadministration. S’articulant autour de cinq principes centraux, cette déclaration doit servir de guide pour le développement de la cyberadministration.

Dans le cadre de la réunion ministérielle qui s’est tenue le 6 octobre 2017 à Tallinn, 32 pays de l’Union européenne (UE) et de l’Association européenne de libre-échange (AELE) ont signé une déclaration commune visant à promouvoir la cyberadministration. La «Tallinn Declaration on eGovernment» servira de base commune pour poursuivre la numérisation de l’administration tant au niveau national qu’international. Il s’agit notamment de proposer des prestations administratives autant que possible en ligne et de les rendre accessibles à tous. Les citoyens et les entreprises doivent pouvoir saisir les informations une seule fois, de manière fiable et sécurisée. En outre, la déclaration vise la compatibilité entre les systèmes informatiques nationaux et internationaux.

Les objectifs de la déclaration correspondent à ceux des stratégies que le Conseil fédéral a adoptées dans ce domaine (Suisse numérique, stratégie suisse de cyberadministration, stratégie informatique de la Confédération, stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques). La révision à venir de la stratégie suisse de cyberadministration renforcera la concordance avec les principes de la «Tallinn Declaration on eGovernment». Avec la signature de la déclaration par le conseiller fédéral Ueli Maurer, la Suisse souligne l’importance qu’elle attache à la mise en œuvre de la cyberadministration sur son propre territoire et avec les autres États. Certains éléments de la déclaration concernent aussi la collaboration intercantonale et internationale, notamment le transfert des connaissances et l’utilisation des expertises. Il sera possible de profiter des solutions existantes et de régler ensemble les tâches et processus transfrontaliers.

La déclaration a été élaborée par le groupe de travail de l’UE et de l’AELE «E-Government Action Plan Steering Board», au sein duquel la Suisse est représentée par l’Unité de pilotage informatique de la Confédération.

Le conseiller fédéral Ueli Maurer a profité de sa visite à Tallinn pour mener des entretiens bilatéraux avec le ministre des finances Toomas Töniste et la ministre des entreprises Urve Palo.


Adresse pour l'envoi de questions

Roland Meier, porte-parole du DFF
n° tél. 058 462 60 86, roland.meier@gs-efd.admin.ch



Auteur

Département fédéral des finances
http://www.dff.admin.ch

https://www.efd.admin.ch/content/efd/fr/home/dokumentation/nsb-news_list.msg-id-68342.html