Programme SUPERB

L'essentiel en bref

Le programme «SUPERB» vise à moderniser les processus de soutien de l'administration fédérale et à faire passer les systèmes SAP civils au nouveau logiciel SAP S/4HANA. Ce changement est nécessaire, car les systèmes actuels ne seront pris en charge par SAP que jusqu'à la fin de 2027. Les coûts du programme «SUPERB» sont estimés à 485 millions de francs pour les années 2020 à 2027 (crédit d’engagement adopté par les Chambres fédérales de 320 millions pour les coûts externes, de 100 millions pour les coûts externes et de 65 millions pour les prestations préalables).


Contexte

Depuis une vingtaine d’années, l'administration fédérale civile utilise des logiciels standard de la société SAP dans les domaines des finances, du personnel, de la logistique, des acquisitions et de l'immobilier (processus de soutien). Il y a quatre ans environ, cette société a annoncé qu'elle ne continuerait à développer la plateforme utilisée dans l'administration fédérale et à en assurer le service d'assistance que jusqu'à la fin de 2025.

Le 28 juin 2017, le Conseil fédéral a, sur la base d'une analyse du marché approfondie, décidé d'utiliser à l'avenir le nouveau logiciel standard S/4HANA de SAP dans le domaine des processus de soutien.

Principales mesures

La stratégie informatique «ERP 2023», dont le Conseil fédéral a pris connaissance par la suite, prévoit que l'administration fédérale centrale optimise et intègre ses processus de soutien et les prépare pour les prochaines étapes de la numérisation. En cas de crise, le système du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), nécessaire à la gestion des engagements de l'armée, doit pouvoir être dissocié rapidement et exploité séparément.

Le passage à S/4HANA ne consiste pas à simplement remplacer les systèmes SAP actuels. Cette plateforme technique de nouvelle génération offrira des fonctionnalités supplémentaires qui permettront de simplifier et d'améliorer les processus de soutien et les processus opérationnels. Elle permettra ainsi de tirer des avantages supplémentaires en vue de la transformation numérique.

Conséquences financières

D’après le message adressé au Parlement par le Conseil fédéral, les coûts du programme «SUPERB» pour les années 2020 à 2027 s’élèvent à environ 485 millions de francs (crédit d’engagement de 320 millions pour les coûts externes, de 100 millions pour les coûts externes et de 65 millions pour les prestations préalables).

Lors de sa séance du 13 décembre 2019, le Conseil fédéral a adopté le message sur les programmes «SUPERB» (pour l’administration fédérale civile) et «Systèmes ERP D/ar» (pour l’armée), par lequel il a demandé deux crédits d'engagement: un de 320 millions de francs pour le programme de mise en œuvre civil et un autre de 240 millions de francs pour le programme de mise en œuvre militaire.

Le 17 juin 2020, le Conseil national a adopté à l’unanimité l’arrêté fédéral concernant les crédits d'engagement en faveur des programmes «SUPERB» et «Systèmes ERP D/ar», après que celui-ci eut été modifié sur recommandation de la Commission des finances du Conseil national. Le 22 septembre 2020, le Conseil des États a également adopté à l'unanimité le crédit d'engagement.

État des travaux

La mise en œuvre du programme SUPERB est en cours. Les travaux sont en bonne voie, et l’indicateur du programme est au vert. Au début du mois d’août 2020, une étape importante a été franchie avec la mise en œuvre productive du nouveau «Business Warehouse»; les premiers composants des systèmes de soutien sont ainsi déjà opérationnels dans le nouvel environnement du système.

Informations complémentaires

Contact
Dernière modification 03.11.2020

Début de la page

Dossier de l'office compétent

Programme SUPERB - OFCL

https://www.efd.admin.ch/content/efd/fr/home/digitalisierung/superb.html