Le Bernerhof: de l'hôtel de luxe au siège du DFF

Le Bernerhof est le siège du Département fédéral des finances. Autrefois hôtel de luxe, aujourd’hui bâtiment administratif et de représentation moderne de la capitale fédérale, ce lieu a une histoire qui est étroitement liée à celle de l’État fédéral. Mais pas forcément pour les raisons que l’on pourrait imaginer.

Vidéo: Le Bernerhof: Autrefois hôtel de luxe, aujourd'hui bâtiment administratif et de représentation

Un hôtel de luxe pour Berne

En 1848, Berne devient le siège du gouvernement. Quatre fois par année, les Chambres s'y réunissent. La ville doit alors mettre un lieu à la disposition du gouvernement et de l'administration. En 1857, la construction de l'Hôtel du Gouvernement fédéral (l'actuelle aile ouest du Palais fédéral) s'achève. Prévoyant que les conseillers et les invités officiels auront bientôt besoin d'un hébergement adéquat à Berne, l'hôtelier Jean Kraft fait construire entre 1856 et 1858 l'Hôtel Bernerhof, à l'ouest de l'Hôtel du Gouvernement fédéral, par les architectes Friedrich Studer et Johann Carl Dähler. L'établissement comprend 123 chambres.

Une clientèle renommée

Jusqu'en 1870, le Bernerhof est le seul hôtel de luxe de Berne. Au moment de son ouverture, il est même la meilleure adresse en Europe. De nombreuses têtes couronnées et personnalités y séjournent, parmi lesquelles, notamment, l'empereur de France Napoléon III, l'impératrice de Russie, les reines de Suède et des Pays-Bas, le roi du Siam, le maharadjah de Jodhpur en Inde, le baron de Rothschild, l'écrivain Carl Spitteler, le compositeur Jaques Offenbach et l'explorateur polaire Roald Amundsen.

Quelques années après l'ouverture du Bernerhof, un hôtel concurrent attire également la clientèle aisée. Il s'agit de l'Hôtel Bellevue, situé à l'est du Palais fédéral, qui reçoit encore aujourd’hui des hôtes du monde entier.

Photos de l’Hôtel Bernerhof

Crédit photographique : Bibliothèque de la Bourgeoisie, Berne

Le Bernerhof devient un bâtiment administratif et de représentation

Le déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914 marque un tournant économique. Du jour au lendemain, la clientèle disparaît. Même après la guerre, l'hôtel ne retrouvera pas vraiment sa situation d'antan. En 1923, l'hôtelier meurt et sa veuve vend le Bernerhof à la Confédération. L'établissement fait alors l'objet de travaux de transformation et accueille, en 1924, le Département fédéral des finances.

En 2004 et 2005, le Bernerhof subit de nouvelles transformations majeures: le rez-de-chaussée est doté de plusieurs salons d’apparat et aménagé pour pouvoir accueillir des banquets lors des visites d’État. Les bureaux sont aussi modernisés. Depuis 2021, le cinquième étage accueille le Skylounge, qui sert de cafétéria et d’espace pour les formes de travail modernes.

Un modèle pour l’architecture hôtelière

Le Bernerhof occupe une place importante dans l’histoire de l’architecture hôtelière: il sert de modèle pour la construction de l’Hôtel Victoria d’Interlaken, entre 1864 et 1866. Celui-ci sera le premier grand hôtel qui ouvrira ses portes dans la jeune métropole touristique de l’Oberland bernois.

"Le Bernerhof à Berne"

On trouvera de plus amples informations sur le Bernerhof dans le guide «Le Bernerhof à Berne» de la série des Guides d’art et d’histoire de la Suisse, édité par la Confédération suisse et la Société d’histoire de l’art en Suisse (SHAS). Le guide peut être commandé sur le site Internet de la SHAS en français, allemand, italien et anglais.     

Le Bernerhof à Berne

https://www.efd.admin.ch/content/efd/fr/home/das-efd/kontakt/der-bernerhof--vom-nobelhotel-zum-sitz-des-efd.html